16 juin 2018

Le volcan de Vulcano

Aujourd'hui ascencion en haut du cratère du volcan, à 800 mètres d'altitude. Les fumerolles dégagent une bonne odeur de soufre et il vaut mieux regarder où on pose ses fesses. La vue plongeant sur la baie vous permet de mesurer l'effort surhumain des montagnards. Ensuite séance cuisine: comment faire cuire deux Cri-Cri frais dans une marre d'eau (presque bouillante) à 29°. Excellent pour les poumons mais par pour l'odeur...

 

 

 

P1020231

P1020234

P1020227

P1020238

Posté par Francis-Bidault à 18:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Arrivée à Panaréa

Dernière escale dans les îles éoliennes à Panarea: le Saint-Trop de l’archioe paraît-il! Mais nous n’irons pas visiter les bars branchés ou les boites de nuit. Nous sommes venus ici avec l’espoir de voir le rougeoiement du Stromboli voisin (Photo).r

94560257-2CA4-4F78-9214-5307872B90F1

Au passage nous avons croisé un bateau volant. On dirait une grosse libellule qui glisse sur l’eau à la vitesse d’un avion. Ces bateaux volants font la liaison entre le continent et les Îles éoliennes!

 

60361FF9-E27A-49F5-9250-FA24C646B961

 

 

Posté par Francis-Bidault à 18:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juin 2018

Dix Vagues vogue sans encombres entre Charibde et Scylla!

« Charybde et Scylla sont deux monstres marins de la mythologie grecque, situés de part et d'autre d'un détroit traditionnellement identifié comme étant celui de Messine. La légende est à l'origine de l'expression tomber de Charybde en Scylla, qui signifie « aller de mal en pis »(de pire en pire) ». Wikipedia 

 

D870B09B-8371-4F1E-AC9D-D0069244EB5D

C9B39ED2-EDFA-4A2C-845B-436D06BFF0DE

92597C02-9A56-4B68-896C-2ED1B96A3BD5

Posté par Francis-Bidault à 16:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Escale à Taormina

Quelle belle journée en mer entre l’île de Panarea et la ville de Taormina sur la côte est de la Sicile! 67 miles parcourus à une moyenne de presque 6 noeuds avec une température agréable au début et plus chaude au fur et à mesure que nous descendions plus au sud.

La plus grande surprise de la journée? Que le passage du détroit ait été si facile. Nous redoutions un trafic style place de la Concorde a 6 heures du soir. C’etait plutôt la même place à 6 heures du matin en août. Pas un chat ou très peu (Photo 1)

ELa récompense de cette longue traversée ? Une place dans un port au pied de la ville haute de Taormina (Photos 2 & 3)!

Une question nous préoccupe cependant: où sont passées les pinces à linge??? Nous lançons un grand concours: récompense importante pour la meilleure idée!

 

24E5ABF2-0731-47DC-AB58-AD9D91DED265

E8A8A86B-0389-487F-B03D-E4A1A565BF98

F422E6D9-CDA5-4707-8792-CEFC73CEF59E

Posté par Francis-Bidault à 19:43 - Commentaires [3] - Permalien [#]

18 juin 2018

Merveilleuse journée à Taormina

Aujourd'hui l'équipage de Dix Vagues a été gratifié d'une permission pour visiter la magnifique ville de Taormina.

Nous sommes montés tout en haut de la ville qui s'accroche à trois ou quatre pitons successifs d'une arête rocheuse. La plus haute se situe à 350 mètres d'altitude, d'où on a une vue plongeante. Au loin, très loin, on pourrait, avec une bonne vue, regarder Dix Vagues se balancer dans le port voisin de Naxos.

 

E68EEA12-C99E-414D-8DAA-DE4C5C36C99A

33A876B4-1D14-4CC8-9EBA-01D7B912B43B

DSCF0679

DSCF0678

 

 

Posté par Francis-Bidault à 18:30 - Commentaires [4] - Permalien [#]


20 juin 2018

De Taormina à Roccella Ionica

35E03E98-DAB1-4AD8-88DD-10C4A69E631C

Nous avons quitté Taormina, Sicile, tôt le matin. Au loin l’Etna et le site spectaculaire de Taormina. Départ à 6 heures du matin en direction du sud de la botte italienne, la Calabre, pour traverser le sud du détroit de Messine avec un petit vent au départ qui a forci, forci et encore forci. Nous avons dû prendre un, puis deux ris,  toujours depuis de cockpit, en toute sécurité. Facile grâce aux nouvelles bosses de ris 😀!

Après 4 heures de traversee nous avons atteint les côtes de Calabre (quelques vues ci-dessous). Le temps était assez orageux mais le vent faible. Au loin sur le relief on voit un gros « grain ».

En tout, nous avons couvert 67 miles nautiques (près de 125 km) pour arriver à Rocella Ionica: 12 heures et des poussières. 

 

B27C5F39-065C-4EB7-ADCD-63CBB21BCEFC

EB3B82AD-0044-474D-85FB-464CACA51EAB

3D5C7BC8-819B-454F-BDC2-0A9EBD2EA204

 

 

Posté par Francis-Bidault à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Escale à Roccella Ionica

Depuis Taormina en direction de la Grèce, impossible de trouver un mouillage protégé à distance raisonnable. Il faut aller jusqu’à Roccela Ionica et donc parcourir des dizaines de miles. Le sud de la Calabre (la semelle de la botte italienne) est pauvre en criques. C’est une côte droite, sans échancrure.

En revanche, le port de Roccella Ionica est très bien équipé et le personnel du port très professionnel. Certes le prix d’une nuit au ponton se monte à 60 euros, mais on a accès à une douche chaude, des toilettes, une laverie, une petite épicerie et un resto qui vend la pizza « au mètre » (compter 25 cm par personne 😋).

Roccella Ionica est le camp de base pour « monter » en Grèce...   Nous en partirons ce soir, direction Kefalinos, île voisine d’ithaque où Pénélope nous attend peut-être! Arrivée prévue vendredi entre 10 heures et midi. Entre-temps silence radio obligé!

Ci-dessous Dix Vagues au ponton (de loin le plus confortable depuis le début de notre Odyssée) et la preuve que nous sommes bien sur les traces d’Ulysse!

DFBB3550-A850-4315-A581-101A2A0A5B30

68A13F84-0728-4976-8B1D-4F8F0350A492

Posté par Francis-Bidault à 10:56 - Commentaires [5] - Permalien [#]

23 juin 2018

Traversée Roccella Ionica à Kefalonia

Nous avions passé la nuit au mouillage près de l’entrée du port de Roccella Ionica afin d’éviter de dépenser encore 60 euros de frais de port. D’ailleurs nous pensions partir dans la soirée du mercredi 20 juin. En fin d’après-midi, nous avons consulté une nouvelle fois les prévisions de météo marine. Elles nous permettaient d’atteindre une vitesse moyenne de 6 noeuds et nous avons alors réalisé que nous risquions d’atterrir à Kefalonia avant le lever du jour vendredi matin ; ce qui posait quelques problèmes avec un mauvais GPS à bord. Décision fut prise de retarder le départ à jeudi matin 5 heures. 

L’ancre fut de fait relevée à 6 heures moins le quart du matin le 21 juin. La mer était très calme et le vent quasiment nul. Nous avons donc commencé la traversée (que nous avions estimée à 32 heures) au moteur. Au bout d’une heure, un vent faible de nord-nord-est commença à souffler. La grand-voile et le génois furent mis en place et c’est sous voile et moteur à petit régime (1500 tours) que nous avons débuté la traversée. La vitesse oscillait entre 5,5 et 6,5 noeuds, soit plus ou moins ce que nous avions estimé.

Vers 6 heures, quelques bateaux de pêches naviguaient à proximité (photo) mais progressivement le trafic autour de nous se raréfia. Grâce au radar, nous pûmes voir qu’aucune embarcation n’etait présente dans un rayon de 20 km alentour. Uniquement, ce que nous avons pensé être une baleine, manifestait un signe de vie à proximité.

Le vent, contrairement aux prévisions, ne forcissait pas. Il restait orienté au nord, nous offrant un bon plein ou un grand largue puisque que nous faisions cap au 91º. 

Ce fut ainsi toute la journée et toute la nuit qui suivit: vent faible (moins de 5 noeuds), petite houle,  et mer déserte. À la nuit, nous décidâmes de nous organiser pour les quarts (deux heures chacun à tour de rôle). Et la nuit passa comme le jour : une vitesse moyenne entre 5,5 et 6 noeuds sous voile et moteur.

Nous avons pu garder le contact visuel avec la côte de Calabre pendant 5 heures environ. C’est aussi 5 heures avant d’atteindre la Grèce (l’ile de Kefalonia) que nous avons commencé à apercevoir les sommets surplombant la côte (photo).

Nous avions en effet décidé de nous « poser » dans le « fjord » principal de cette île que nous avons atteint vers 14 heures locales (15 heures d’Italie) après un peu plus de 33 heures de mer. Il nous fallu encore une petite heure pour pénétrer au fond du fjord immense et nous dénicher un mouillage sympa, près d’Argostoli, capitale de Kefalonia (photo)

Après une très longue sieste, nous sommes partis visiter Argostoli et dîner dans le village. Nous recommandons le dîner au restaurant Arhontiko. Avec un peu de chance, vous bénéficierez d’un récital de chansons grecques par un groupe de 4 retraités charmants!

 

961A553E-4D93-4E98-955A-4AA7A6D7D9B0

83747AEA-5A36-46E6-848B-AE47AA79E86D

7A8C7B3B-C5A7-41D5-89C7-EBE74D4574EF

4E201112-5323-4D38-8983-6CA853BDD878

79BB21FD-03EF-4C6D-8C73-EFD19440E897

 

Posté par Francis-Bidault à 08:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Une journée à Kefalonia

Aujourd’hui journée relax à Kefalonia. Visite pédestre de la presqu’île, ravitaillement et courte navigation vers le sud de l’ile.

On nous avait avertis de ne pas espérer de station-service ou de robinet d’eau douce au « cul du bateau ». Aussi n’avons-nous pas été surpris que, même dans la capitale de Kefalonia, il fasse faire le plein de gasoil avec des jerricanes. Et de l’eau discrètement sur un grand quai en béton avec une clé anglaise.

Sinon, bien sûr, on comprend vite pourquoi Ulysse, Pénélope ou pas Pénélope, avait envie de revoir son royaume qui incluait Kefalonia comme dépendance d’Ithaque. La beauté des sites y était pour quelque chose. Bon, d’accord, nous sommes prêts à concéder aux romantiques que Pénélope était sa motivation principale... si vous insistez ...

 

 

0EDF0FDC-1EBA-4BBF-B10D-DFB2A6669D17

8B23E779-4D52-4C11-805E-432092FAC763

804D421F-AE76-4800-BCC0-01809D71EE12

F0207346-5207-4C6D-BC08-23D11069F9D7

12130EDE-1D45-49A7-BC98-8E43A933B318

 

Posté par Francis-Bidault à 20:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juin 2018

Escale à Ithaque

Eole voulait sans doute protéger Pénélope des incursions étrangère. Plus Nous rentrions dans le dédale des calanques de l’île d’Ithaque et plus le vent soufflait et la mer s’agitait. Mais nos anges gardiens surent convaincre Poseidon de nous laisser trouver un mouillage dans une partie de la baie de Vathi, capitale d’Ithaque.

Nous avons immédiatement débarqué à la recherche de la maison de Pénélope. Nous pensons qu’il s’agit de la belle maison de style classique avec un bassin (de 100 m2) devant l’entrée où Pénélope aurait condamné Ulysse à limiter ses navigations. Il devait désormais se cantonner aux « Penelope’s cruise »...

240B14FD-E830-44C5-948F-2A24AB4A2A9A

 

F146C47D-E556-4D86-AF3D-F8A0686CC005

10768B90-705C-4EEC-BDD1-D04B4E33F6C2

2D816576-AFB6-4248-89EA-855C71EB7645

B4BE423C-D170-439D-8FDC-1DBC105AD65E

Posté par Francis-Bidault à 13:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]