Ce dimanche 8 juillet, nous avons décidé d’appliquer la règle des trois R. Et ceci d’autant plus que Météo Consult nous promettait un coup de vent de force 6 en fin de journée. Nous avons donc démarré la journée relax avec une promenade au village de Korfos.  Nous nous sommes adonnés à la coutume locale (grecque) du « café frappé » (un café glacé, battu en mousse et servi avec des glaçons). Nous nous sommes renseignés sur les options pour ravitailler Dix Vagues en eau dont les réserves frisaient l’épuisement après quand même 8 jours de mer...

Sur le ponton de ravitaillement (où nous avons payé 5 euros pour le plein d’eau et deux heures d’électricité... seulement (à comparer à certaines marinas italiennes ou corses qui auraient fait payer 5 fois plus!), un jeune couple grec nous a expliqué que notre météo était erronée et que nous pouvions partir en confiance... Nous avons donc décidé de lever l’ancre dans l’après-midi pour prendre un peu d’avance sur notre prochaine destination : les Cyclades. Le cap fut mis sur l’ile d’Egine ou Aigina, au milieu du golfe d’Athènes que nous pensions atteindre en trois heures.

Après une petite heure de navigation au moteur (pour cause de pétole, pas de vent), nous avons vu grossir d’impressionnants cumulus et le ciel se noircir au-dessus de Korfos. Nous nous félicitions d’avoir sans doute échappé à l’orage que les prévisions de Météo Consult avait promis et que nos collègues grecs avait mis en doute. Une demi-heure plus tard l’orage nous rattrapait et nous nous prenions une douche diluvienne bien utile pour tester l’étanchéité des hublots de Dix Vagues (il faut positiver 😀). Les 700 litres d’eau reçus (estimation à la louche 😳) en une demi-heure nous ont Permis de constater des infiltrations modérées dans la cabine arrière tribord (un bon verre d’eau) et la petite cabine (un demi-verre). La pose de silicone sur l’hublot de cette dernière cabine pourrait (restons modeste !) avoir rempli sa mission. Les autres hublots ont goutté (table à carte, table du carré, petite salle de bain).

Ayant atteint l’ile d’Egine, nous avons identifié un mouillage sympa pour passer la nuit. Un peu agité par la mer agitée par l’orage, cette crique s’est révélée confortable en fin de nuit.

 

7AC3A753-D97D-40EC-BF5D-9AA68724C519

77EE58E9-756B-4DF4-961B-DC2797F998A4